Anatolian Houses

La Cappadoce

Situés sur le plateau central d’Anatolie, dans un paysage volcanique sculpté par l’érosion qui a formé une succession de crêtes montagneuses, de vallées et de pics connus sous le nom de « cheminées de fées » ou hoodoos, le parc national de Göreme et les sites rupestres de Cappadoce s’étendent sur une région qui couvre les villes de Nevşehir, Ürgüp et Avanos, les sites de Karain, Karlık, Yeşilöz, Soğanlı ainsi que les cités souterraines de Kaymaklı et de Derinkuyu. La zone est bordée sur ses flancs sud et est par des chaines de volcans éteints, avec la montagne Erciyes (3916 mètres) d’un côté et la montagne Hasan (3253 m) de l’autre. La densité de ses cellules, églises, villages troglodytiques et cités souterraines creusés au cœur de la roche  en fait l’un des plus grands et des plus saisissants ensembles rupestres au monde. Fascinante d’un point de vue géologique et ethnologique, l’incomparable beauté du décor des sanctuaires chrétiens fait aussi de la Cappadoce un des meilleurs exemples de l’art byzantin de la période post-iconoclaste.

On pense que les premiers signes de l’activité monastique en Cappadoce remontent au IVe siècle, lorsque de petites communautés anachorètes, suivant les enseignements de Basile le Grand, évêque de Kayseri, ont commencé à occuper des cellules creusées dans la roche. Plus tard, afin de résister aux invasions arabes, les communautés ont commencé à se regrouper dans des villages troglodytiques ou des cités souterraines telles que Kaymakli ou Derinkuyu qui leur servaient de refuges.

Le monachisme était déjà bien établi en Cappadoce à la période iconoclaste (725-842) comme l’illustre la décoration de nombreux sanctuaires qui n’arboraient qu’un minimum de symboles (le plus souvent des croix sculptées ou peintes à la détrempe). Cependant, après 842, de nombreuses églises rupestres en Cappadoce ont été creusées et richement décorées de peintures figuratives aux couleurs vives. Parmi les églises situées dans la vallée de Göreme, on trouve Tokalı Kilise et El Nazar Kilise (Xe siècle), Ste Barbara Kilise et Saklı Kilise (XIe siècle) ainsi que Elmalı Kilise et Karanlık Kilise (fin du XIIe siècle-début du XIIIe siècle).

Critère (i) : Les sanctuaires rupestres de Cappadoce constituent, par leur qualité et leur densité, une réalisation artistique unique offrant un témoignage irremplaçable sur l’art byzantin de la période post-iconoclaste.

Critère (iii) : Les habitations, villages, couvents et églises rupestres conservent l’image « fossilisée » d’une province de l’Empire byzantin entre le IVe siècle et l’arrivée des Turcs seldjoukides (1071). Ils sont, en conséquence, les vestiges essentiels d’une civilisation disparue.

Critère (v) : La Cappadoce constitue un exemple éminent d’habitat humain traditionnel devenu vulnérable sous les effets conjugués de l’érosion naturelle et, plus récemment, du tourisme.

Critère (vii) : Dans un paysage impressionnant, témoignant de façon spectaculaire des forces de l’érosion, la vallée de Göreme et ses alentours présentent des exemples mondialement reconnus et faciles d’accès, de reliefs naturels de hoodoos et d’autres caractéristiques d’érosion d’une grande beauté et qui interagissent avec les éléments culturels du paysage.

Anatolian Houses
Gaferli mah. 50180 Goreme-Nevsehir TURKEY
+90 384 271 2463
+90 384 271 2229
info@anatolianhouses.com.tr
Copyright © 2018 Anatolian Houses. All Rights Reserved
Anatolian Houses
Anatolian Houses
RESERVER